2018-04-07_couv-LAVOIR

ARM ABER SEXY

► CLUBBING BERLINOIS_SAMEDI 7 AVRIL

C’est reparti !
Wollen Sie die ganze Nacht tanzen ?
« Arm aber sexy » ist für dich !

Venez tous les « pauvres mais sexy »,
pour un nouveau coup double : Lavoir + Terminal.
Une double en douceur mais bien agitée avec :
Morgan Blanc et Sara Zinger.

Est-ce que tu viens pour les vacances ?
Même heure, même endroit :
Le Lavoir Public – 20h à 23h45 / 3€
Le Terminal – 23h30 à 7h00 / 8€
Pass disponible au Lavoir pour entrer sans (trop) attendre au Terminal.


MORGAN BLANC
C’est en 2015 que Morgan Blanc fait ses armes derrière les platines du Bonnie and Clyde, club parisien imprégné par l’ambiance du quartier Pigalle.
Assurant rapidement plusieurs warm-up, Morgan a été régulièrement sollicité au pied levé pour des sets improvisés réussis garantissant le bon déroulement des soirées. Ses inspirations issues des productions KTDJ, Kompkt ou International Gigolo Records font dégager de ses sets un style déjà dark et sensuel.
Son travail progresse rapidement et, en 2016, Morgan muscle son jeu et commence à enchaîner de belles dates à
Paris, Berlin, ou Lyon : Badaboum, Péripate, La Station, Le Cabaret Sauvage, Petit Bain, Katerblau (pour la soirée du label Mange_moi) et le festival Only Porn au Transbordeur.
A l’aube de ses 28 ans, il s’apprête à sortir son premier EP en 2018. Une production qui condense les expériences et les rencontres faites ces dernières années. Sale et sombre, son jeu sensuel se fait sexuel, entre observation sociale et introspection profonde, pour une techno qui saura vous transporter. Un talent à suivre de près …


SARA ZINGER
DJ & productrice, newcomer de la scène française, Sara Zinger symbolise avec talent et charisme la force de persévérance d’une jeune génération électro se réinventant en permanence.
Née à Dunkerque, employée dans le prêt-à-porter à Lille, Paris et Marseille, la musique a d’abord longtemps été un hobby, parallèlement à son job, même si, alors qu’elle ondulait toute jeune au son des clubs belges voisins, elle rêvait de prendre la place du DJ. C’est à son arrivée à Marseille au début des années 2010 que l’histoire prend un tournant. Suite à la fin de sa première histoire d’amour, elle acquiert sur un coup de tête, comme une compensation, une paire de platines pour enfin domestiquer le mix. La jeune femme provoque sa chance, force son destin. « En 2010 je me suis vraiment mise à mixer et je me suis faite remarquer lors d’une soirée où de nombreux programmateurs étaient présents. Ensuite, dès que je mixais quelque part, un lieu me bookait la semaine d’après. Ça s’est enchaîné et depuis je n’ai pas arrêté… ».

1 commentaire sur "ARM ABER SEXY"Donnez votre opinion →

Laisser un commentaire